En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.

Appelez-nous au 04 81 09 04 30

LE FORUM ROUGIER


FORUM : Mes premières semaines avec le régime méthode Rougier

apres 60ans,lorsque le poids deviens probleme de sante

par NATHALIEGIRONDE (BORDEAUX, 33) Posté le 27-04-2013 à 11:15
Bonjour,

En lisant les commentaires et unes et des autres (et de moi même) je prends conscience d'un fait étonnant.

Voilà un peu les termes qui me font tiquer :

Tenir le coup ; Perdre du poids ; Courage ; Calmer la faim ; Etre déçue par la balance ; Je m'accroche ; Je n'ai pas le choix ...

Autant de mots qui me font penser à un combat.

Une lutte en quelque sorte.

Mais contre qui contre quoi ?

J'ai appris et j'ai pu constater par la pratique que les termes négatifs renforcent ce pour quoi on 'lutte' justement.

Tenir le coup : quel stress cela doit donner inconsciemment. Je dirais à la place : être déterminer

Perdre du poids, des kilos : ben à la première occasion on les retrouve les kilos car qui dit perdre qui qu'on cherche à les retrouver. Et oui. Moi je préfère dire : fondre, maigrir, m'affiner, mincir, etc. c'est très inconscient de parler par la négative ou mais cela agit à l'inverse de la démarche que l'on met en place.


Courage : je lis ça partout. Mais enfin, on a bien choisit de maigrir, on dirait que c'est la guerre, qu'il faut du courage. Moi je dirai : détermination (comme pour tenir le coup) cela n'a rien à voir avec du courage comme quelque chose qui vient de l'extérieur. Celui qui va sur le front combattre des ennemis a du courage, mais nous, c'est vers nous que nous allons. Alors j'évite de parler de courage. On ne combat pas soi même. On s'aime et on est déterminer à se faire du bien.

Calmer la faim. La pauvre, c'est qu'elle réclame la coquine. Comme un enfant qui réclame son 4heures. Revoir pourquoi on a faim et y remédier par un apport plus important ou mieux équilibré. En fait c'est le cerveau qui se joue de nous. J'ai faim qu'il nous crie. Donne moi à manger (et si possible ce qui ne faut pas !)

Etre déçue par la balance : c'est vrai, c'est sa faute à la balance si on ne maigri pas. faut bien accuser quelqu'un. Allons, restons lucide, et regardons ce que nous avons fait bien ou moins bien.

suite sur deuxième partie ....

NATHALIEGIRONDE (BORDEAUX, 33) répond Posté le 28-04-2013 à 22:45
:) Bonsoir Tabitta

- 'j'aimerais bien associer la méthode où l'on dit des phrase en stimulant des points sur son corps pour se libérer de chose interne. vous savez ce que c'est ?' -

Je ne connais pas cette méthode.
Mais j'aimerai bien la découvrir.
Je ferai une requête sur google, peut être je trouverai.

Régime et bien c'est se mettre au vert ?

Je ne trouve pas ce mot péjoratif, il veut dire ce qu'il veut dire. Il est simple.
C'est les sentiments qu'on y met derrière qui le rend rébarbatif.

Oui le pouvoir des mots est important tous les jours. Pour tout.

Par exemple, est ce que nous réfléchissons lorsqu'on dit : bonjour !
Pourtant cela veut dire : je vous souhaite un jour bon.
Est-ce qu'au fond de nous, nous pensons vraiment ce que nous disons ?
C'est souvent machinal, on dit mais on pense à autre chose. Enfin la plupart du temps.

Alors c'est fou non ?



tabbitta (villeneuve sur lot, 47) répond Posté le 27-04-2013 à 22:47
Nathalie, il est vrai que l'ont est souvent ce qu'on dit entre les lignes. déjà moi j'aime pas le mot REGIME quand je parle du SD.

ok régime veut dire mode de vie, mais nous on l'utilise de travers. régime = restriction. :-bd

donc moi je suis pas au régime non non non mais je recommence à manger normalement comme on aurait toujours du manger :-q . c'est ce que je dis d'ailleurs au tour de moi. je revois mon alimentation.

je suis aussi d'accord sur le fait que ça doit être un choix personnelle. depuis 2 ans je me suis fait avoir par un commerciale de aujourd'hui.com pour un autre régime. j'avais beau lui dire que j'étais pas prête dans ma tête au mois de novembre... il a tellement insisté que j'ai craqué et j'ai pas réussi plus de 2 semaines.

aujourd'hui c'est moi qui est décidé de reprendre les reines de mon corps. suis pas très grosses mais ça me suffi pour me sentir mal à lèse par terre avec les petits quand on joue, ou simplement avoir mal aux genoux.... mais ce qui me motive le plus c'est que le printemps et là et que je ne rentre plus dans mes vêtements d'été :^> oups et que j'ai pas les moyens d'acheter d'autres vêtements. :-S c'est pas une bonne raison ça ? :D lol

j'aimerais bien associer la méthode où l'on dit des phrase en stimulant des points sur son corps pour se libérer de chose interne. vous savez ce que c'est ? j'avais vu un truc sur youtube. la dame faisait carrément le cours et on pouvait le faire avec elle.

Barjac_amande12 (evry, 91) répond Posté le 27-04-2013 à 15:56
Tres bonne réflexion sur ce vocabulaire révélateur ... pour ma part, je n'ai pu mincir ( j'ai failli écrire "perdre du poids") qu'a prés m'être acceptée telle que j'étais ....Dans ma tête , je suis mince, et c'est le choc que je ressentais chaque fois que je me voyais dans le reflet d'une vitrine dans la rue ou sur des photos ( bizarrement jamais en me regardant nue dans la salle de bain) qui m'a fait cheminer vers l'amincissement.
Je pense que mon cerveau et moi faisons chacun la moitié du chemin .... et nous verrons où cela nous ménera.
Pour l'instant je suis comme une rivière qui retourne à son lit après la crue.

Alyam (Lyon, 69) répond Posté le 27-04-2013 à 12:24
C'est intéressant ton analyse. En effet, on a tous les termes de la bataille en tête. Après certains termes comme courage me paraissent plus forts et donc motivent plus que d'autres termes plus "pacifiques". exemple : courage me parait plus motivznt que détermination. Mais pour le reste de ton propos, je suis tout à fait d'accord. Il faut d'abord faire un régime pour soi même si souvent ce sont les autres qui nous poussent à l'entamer. Perso, je me sentais pas trop en forme, j'avais du mal à me bouger... Même si cela n'aboutit pas au poids idéal cela m'aura permis de sortir un peu de ma carapace. Bonne détermination à toi pour la suite! (tu vois que cela n'a pas la même saveur que bon courage ;-)

NATHALIEGIRONDE (BORDEAUX, 33) répond Posté le 27-04-2013 à 11:30
suite ...

Je m'accroche : à qui à quoi pourquoi ? c'est donc si douloureux ? alors il faut faire le point avec soi même. Qu'est ce qui fait que je sois obligée de m'accrocher ? c'est intéressant car c'est peut être l'estime de soi qui est mis en cause. S'accepter, s'aimer et dialoguer avec soi permet de sortir de ces mots qui nous enferment dans un cercle vicieux.

Je n'ai pas le choix : alors là, je suis pas du tout d'accord. On a toujours le choix. Le choix d'entamer un régime ou non. Pour des raisons différentes, parfois engendrées par des problèmes de santé, ou alors par le regard de soi sur soi (on ne se reconnait pas), parfois par le regard des autres et le paraître tout simplement dû au despotisme de la mode. Peut être un peu tout ça à la fois. Etre libre, c'est avoir le choix, et personne ne nous met une arme sur la tempe pour nous obliger à faire ou ne pas faire un régime. pas physiquement. C'est souvent de la manipulation psychologique et nous tombons dans le piège très souvent.

On pense souvent que ma fois, on veut plaire, se plaire, être reconnue, et que si on est mince, tout sera parfait. Mais je connais des personnes minces pour qui rien ne va.

Alors réfléchissons, donnons nous les bonnes raisons de faire un régime.

Pour ma part, j'ai un peu de mal à faire des gestes simples (me baisser et me relever, marcher vite alors j'oublie de courrire, effectuer des gestes simples sous la douche, et j'en passe. Mon ventre me gène car il est lourd, et afin de compenser, c'est ma colonne vertébrale qui prend, alors les douleurs au dos, etc, bref, une chose entraine une autre.

Psychologiquement je peux avoir des pulsions alimentaires importantes mais elles sont souvent dues à un besoin affectif plus important. Je peux compenser par, faute d'avoir ma dose d'amour. Et là je pense que je ne m'aime pas vraiment à se moment là. Je suis dans l'attente de l'autre.

Voilà tous pleins de sujets de réflexions.

Qu"en pensez vous ?

  • 1


L’accès et l’utilisation du forum sont réservés aux participant(e)s du programme. Vous pouvez commencer la méthode SLIM-data® dès maintenant à un tarif préférentiel !

Si vous êtes déjà client(e), connectez vous en cliquant ici.



Faites confiance à un expert !

Laissez-vous guider par Yann Rougier et son équipe, vous serez très rapidement surpris(e) par la facilité d'application de la méthode au fil du programme.

*Les témoignages présentés sont des expériences individuelles qui ne sont ni caractéristiques, ni garanties. Comme pour tout programme de rééquilibrage alimentaire, des plans de repas contrôlés et des exercices physiques réguliers sont nécessaires pour perdre du poids à long terme. Demandez toujours l'avis de votre médecin traitant avant d'entreprendre un régime amincissant, un programme sportif ou de modifier vos habitudes nutritionnelles.