En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.

Appelez-nous au 04 81 09 04 30

BLOG DE YANN ROUGIER


Suivez l'actualité de votre coach avec ce blog !

Yann ROUGIER partage avec vous ses journées, ses exercices, ses conseils minceur, et ses recettes préférées.

Commencez maintenant avec votre Bilan Minceur GRATUIT

ans

cm

kilos

kilos

H  F



posté le 26-septembre-2016

{RENTRÉE} Vous êtes invité pour mon 1er webinaire ce mardi 27 septembre à 13h00

Vous êtes invité à mon webinaire avec l'équipe d'ACTInutrition 

ce mardi 27 septembre à 13h

Les Français manquent-ils vraiment de vitamines ?!

Cliquez-ICI pour vous inscrire gratuitement http://webinaire.aujourdhui.com/inscription-26

Je répondrai notamment aux questions suivantes : 
- Y a-t-il de vrais dangers à être en déficit de vitamines et minéraux ? 
- Risque-t-on de développer des maladies : arthrose, diabète, maladie d'Alzheimer, cancer, etc. ? 
- Comment prévenir les déficits et les carences en vitamines et minéraux ? 
- Peut-on se tourner vers des aliments spécifiques ou même certains compléments alimentaires ?

Envoyez vos questions à l'avance à contact@actinutrition.fr

JE PARTICIPE

Au plaisir de vous voir demain pour cette première :)

 

A très bientôt, mes amis.

Yann.

1 commentaire


posté le 17-aout-2016

Comment gérer vos écarts?

Avec l’arrivée de l’été, nous avons envie de profiter des rayons du soleil pour aller dîner chez des amis, faire des barbecues ou encore aller déjeuner en terrasse de restaurant : les tentations de se détourner quelque peu de mon programme ne manquent pas. Mais je tiens à vous rassurer car je vais dès à présent vous délivrer mes conseils afin de passer ces étapes avec brio !

 

Voici mon point de vue concernant les petits (ou les gros) écarts :

Les repas conviviaux font partie de la vie sociale de chacun, et les extras, petits ou grands, s’ils sont inévitables parfois ne doivent en aucun cas entraîner de la culpabilité. Nous ne sommes pas infaillibles alors autant assumer cet écart, le savourer et prendre du plaisir.

En effet, si vous culpabilisez, ceci aura comme conséquence une dévalorisation, une baisse de motivation avec des pensées négatives du type « j’ai fait un écart, mon régime est fichu, je n’y arriverai jamais, je suis vraiment nul(le)… ». Alors que cela n’est pas le cas !

 

Je vais d’ailleurs vous guider afin de gérer au mieux ces repas plus exceptionnels.

 

Dans un premier temps, essayez d’espacer vos écarts autant que possible, ainsi vous éviterez que votre amaigrissement ne se fasse par palier et ne stagne. Mais ne vous privez pas car la frustration peut entraîner une véritable obsession et des dérapages difficiles à gérer. N’oubliez pas qu’un amaigrissement à votre rythme, avec le moins de privations possible, a toutes les chances de vous faire atteindre votre objectif de poids dans les meilleures conditions de bien-être et de santé. Par ailleurs, le moment venu, vous stabiliserez plus aisément votre poids de forme sans reprendre les kilos perdus.

 

Ensuite, lorsque nous sommes invités à dîner chez des amis, nous savons par avance que le repas sera copieux voire riche en aliments peu conseillés dans ma méthode. Le reflexe à adopter dans ce genre de situation est de faire le choix de ce qui vous fait le plus plaisir : un apéritif ou un dessert ? Si par exemple, vous choisissez de vous faire plaisir avec le dessert alors veillez à consommer des aliments de la zone verte tout au long du repas.

 

Et enfin, compensez vos excès, en réajustant rapidement votre alimentation après ce repas, afin de renvoyer les bons signaux à votre organisme. Pour cela, au repas suivant (repas de compensation), orientez votre choix vers des aliments de la zone verte exclusivement.

Bien entendu, évitez de renouveler trop souvent l’alternance repas riche et repas de compensation!


Et vous, comment gérez-vous vos écarts ?

Je vous souhaite une excellente journée.

 

Amicalement, Yann Rougier

5 commentaires


posté le 15-aout-2016

Manger la juste dose : les quantités alimentaires

Vous êtes nombreux à solliciter, via mon programme, mon équipe de diététiciennes qui répond tous les jours à des centaines de questions. Et je tenais à vous en remercier.

Une question qui revient souvent concerne la notion de quantités alimentaires. Quelle quantité est-il raisonnable de manger pour chaque catégorie alimentaire ?

Avant toutes choses, retenez bien que les notions de quantité sont des notions absolument personnelles.

Il est en effet important pour chaque repas d’adapter vos portions à votre appétit et à vos besoins nutritionnels.

L’important est de manger à satiété à chacun des repas. Pour cela, je vous invite à bien vous tenir à l’écoute des signaux de satiété qu’envoie votre estomac à votre cerveau.  Mais attention, si la plupart des aliments peuvent être mangés "à volonté", veillez à ne pas tomber dans l’excès : le tout est de rester dans des portions raisonnables. 

 

Pour vous aider à mieux visualiser ce que représentent des portions "normales", voici des exemples de quantités :

- 1 portion de légumes en entrée = 100 g environ 

- 1 portion de légumes d'accompagnement = 250 g environ

- 1 part de viande = 120 g 

- 1 part de poisson = 150-200 g

- 1 portion d'œuf = 2 œufs

- 1 part de jambon ou de blanc de volaille ou encore de saumon fumé = 2 tranches

- 1 portion de féculents = 250 g environ

- 1 part de fromage = 30 à 40 g

- 1 fruit = 100 g

 

Derniers conseils importants :

1. Prenez votre temps pour manger car le signal de satiété n'est envoyé au cerveau que 20 minutes après le début du repas !

2. Pensez à mastiquer tant que faire se peut : en mâchant, les aliments se gorgent de salive qui contient des enzymes qui préparent la digestion. Et vous le savez : mieux un aliment est digéré, moins sa force de stockage est importante !  Ainsi, en mâchant deux fois plus vous divisez par deux la force de stockage des aliments que vous mangez !

 

Yann Rougier, auteur de la méthode Rougier

4 commentaires


posté le 25-juillet-2016

Bien mâcher c'est bien mincir

 

Bonjour à toutes et à tous,

J'aimerais vous parler d'un sujet qui semble banal, mais qui est essentiel : Savez-vous que la manière dont vous mangez compte tout autant que le choix et l'association des aliments pour bien mincir ?

C'est la raison pour laquelle j'insiste très souvent dans mon programme sur l'une des règles de base de la minceur-santé : il s'agit de la mastication.

Je partage avec vous aujourd'hui l'une des sessions phare de mon programme ! N'hésitez pas à réagir sur ce sujet en commentaires sous ce blog. 

*****

Prendre le temps de bien mâcher les aliments est primordial pour plusieurs raisons.

- Bien mâcher c'est d'abord rallonger le temps du repas, moment convivial ou familial s'il en est. Votre repas doit durer au moins une trentaine de minutes, car le centre de la satiété, qui contrôle l'appétit, se reconnecte au bout de 30 à 35 minutes après le début d'un repas. Résultat : vous mangerez moins, mais tout de même à satiété ! 

- Plus on mâche, plus on réduit les aliments en bouillie et plus on facilite le travail des sucs digestifs et l'assimilation des nutriments. Cela vous évitera les coups de barre après les repas, causés par les digestions difficiles. Vous retrouverez ainsi tonus et vitalité !

- Plus de mastication égale plus de salive ; idéal pour combattre l'acidité des tissus, car la salive est très basifiante.

- Enfin, la mastication consciencieuse a une dernière vertu physique. Grâce aux mouvements répétés et à la force de serrage des dents, elle permet un micro-massage facial antistress. Ces légères vibrations transmettent des ondes apaisantes dans la boîte crânienne, jusqu'au cerveau. Et en plus, elles harmonisent les sécrétions d'hormones de l'hypothalamus au plus grand bénéfice de votre corps.

 

Donc gardez toujours en tête 
ce précieux conseil :
bien mâcher c'est bien mincir !

 

A très bientôt, mes amis.

Yann.

La méthode Rougier : http://methode-slim-data.aujourdhui.com

Bonjour Yann,
Aujourd'hui, je voudrais vous parler d'un sujet qui semble banal, mais qui est essentiel. Savez-vous que la manière dont vous mangez compte tout autant que le choix et l'association des aliments pour bien mincir ? C'est la raison pour laquelle je vous propose de voir ensemble une des règles de base de la minceur-santé : il s'agit de la mastication.
 
Prendre le temps de bien mâcher les aliments est primordial pour plusieurs raisons.
 
Bien mâcher c'est d'abord rallonger le temps du repas, moment convivial ou familial s'il en est. Votre repas doit durer au moins une trentaine de minutes, car le centre de la satiété, qui contrôle l'appétit, se reconnecte au bout de 30 à 35 minutes après le début d'un repas. Si vous mâchez suffisamment pour arriver à manger en plus de 30 minutes, votre cerveau se réveillera et détectera votre appétit réel.
 
Résultat : vous mangerez moins, mais tout de même à satiété ! Vous pourrez alors dire adieu à cette sensation de lourdeur qui s'installe en général après le repas et surtout, vous verrez disparaître encore plus vite les fausses-faims. Ainsi, finie la surbouffe et le surstockage chronique !
 
Le deuxième avantage d'une bonne mastication vient du fait que l'estomac n'a pas de dents ! Donc plus on mâche, plus on réduit les aliments en bouillie et plus on facilite le travail des sucs digestifs et l'assimilation des nutriments. Cela vous évitera les coups de barre après les repas, causés par les digestions difficiles. Vous retrouverez ainsi tonus et vitalité !
 
Troisième avantage, plus de mastication égale plus de salive ; idéal pour combattre l'acidité des tissus, car la salive est très basifiante.
 
Enfin, la mastication consciencieuse a une dernière vertu physique. Grâce aux mouvements répétés et à la force de serrage des dents, elle permet un micro-massage facial antistress. Ces légères vibrations transmettent des ondes apaisantes dans la boîte crânienne, jusqu'au cerveau. Et en plus, elles harmonisent les sécrétions d'hormones de l'hypothalamus au plus grand bénéfice de votre corps.
 
Donc gardez toujours en tête ce précieux conseil : bien mâcher c'est bien mincir !
 
À demain !

4 commentaires


posté le 24-juin-2016

Des idées de boisson pour l'été

Chères amies, chers amis,

Les beaux jours sont là et peut-être avez-vous déjà prévu quelques repas festifs. 

Alors pour trinquer avec vos proches, je vous propose quelques idées rafraichissantes :

- du thé glacé maison : vous préparerez votre infusion ou votre thé à l'avance et vous le laisserez refroidir à température ambiante puis 2 bonnes heures au réfrigérateur. Au moment de servir, ajoutez des glaçons dans la carafe et pourquoi pas quelques framboises ou des feuilles de menthe.

- une eau pétillante citronnée : il vous suffit de couper quelques rondelles de citron vert non traité et de disposer dans un verre avant de verser de l'eau pétillante ou gazeuse avec des glaçons. Et pourquoi ne pas opter pour la version à l'orange !

- un jus de légumes bien frais. N'oubliez pas que les légumes sont gorgés d'eau. Ils sont un alliés précieux pour bien vous désaltérer l'été; Pensez au jus de tomate, au jus concombre-menthe-citron par exemple pour les versions les plus simples.

Pour ce qui est de l'alcool, pensez que le vin rouge est le seul alcool, avec le champagne qui présente un intéret nutritionnel. Il est en effet riches en polyphénols, les plus puissants anti-oxydants. Alors autorisez-vous une verre de vin rouge ou une coupe de champagne ! Ne vous en privez pas ! Mais veillez à toujours bien manger quelque chose avant de boire de l'alcool.

Je vous souhaite un bel été,

Amicalement,

Yann Rougier,

 

 

 

0 commentaire




Faites confiance à un expert !

Laissez-vous guider par Yann Rougier et son équipe, vous serez très rapidement surpris(e) par la facilité d'application de la méthode au fil du programme.

RETROUVEZ LA MÉTHODE ROUGIER SUR VOTRE MOBILE !

*Les témoignages présentés sont des expériences individuelles qui ne sont ni caractéristiques, ni garanties. Comme pour tout programme de rééquilibrage alimentaire, des plans de repas contrôlés et des exercices physiques réguliers sont nécessaires pour perdre du poids à long terme. Demandez toujours l'avis de votre médecin traitant avant d'entreprendre un régime amincissant, un programme sportif ou de modifier vos habitudes nutritionnelles.